Si le film réalisé par Ariel Zitoun ne brille pas par son scénario dément, il se distingue par des scènes d’action absolument spectaculaires.

Toutefois, l’envers du décor fut bien plus compliqué. En effet, rappelons que Yamakasi est un film produit par EuropaCorp, la société de production de Luc Besson.

Ce dernier avait repéré ce groupe d’acrobates lorsqu’ils étaient figurants sur le plateau de Taxi 2.

Luc Besson fait ensuite appel à l’un de ses protégés Julien Seri qui ne dispose toutefois d’aucune expérience dans le long-métrage (il dirigeait jusqu’ici des clips vidéo et des spots publicitaires).

Disposant d’un budget de 6,9 millions d’euros, le jeune metteur en scène se retrouve vite dépassé par les événements. En effet, l’inexpérience de Seri ainsi que celle de

son équipe (dont certains sont imposés par la production) rendent la tâche difficile, d’autant que de multiples intempéries empêchent d’obtenir un tournage serein.